CSE : suite du CSE du 11 mai 2020

Publié le

En complément des réponses Etablissement déjà apportées le 11 mai 2020 et de celles apportées lors du CSE Central.

Point sur les climatisations et l’aération des locaux : la DG a précisé lors du CSE Central que « le consensus scientifique écarte l’hypothèse d’un risque de contamination par le système de ventilation. Au contraire, ce système permet une circulation de l'air qui est une protection supplémentaire contre le virus, et non un facteur de contamination. Une aération régulière des locaux partout peut être organisée partout où cela est possible (conformément aux recommandations du ministère du travail), par ouverture des portes et/ou fenêtres au moins une fois par jour. Par ailleurs, les référents sanitaires vérifient, lors de la semaine du 11 mai puis de manière régulière, que les entrées d’air et les bouches d’extraction du site ne sont pas obstruées par des éléments placés devant ces ouvertures »

Un représentant de l’AISMT et un médecin du travail précisent que la ventilation naturelle est à privilégier. Le plus important étant la distanciation physique. Le médecin du travail précise qu’il y a des avis divergents sur les climatisations mais il est impératif qu’elles soient entretenus. L’utilisation de ventilateur mobile est déconseillée.

La DR précise que, dans les Bâtiments Basse Consommation qui ont peu ou pas de fenêtre, la conception des Ventilations Mécaniques Contrôlées (VMC), des Centrales de Traitement de l’Air et des climatisations de ces bâtiments sont conformes aux normes et permet une aération des locaux conforme. La DR précise que les prestataires répondent à des cahiers des charges très précis en termes de maintenance de ces systèmes avec notamment un nettoyage approfondi et un changement de filtre, vérification des pompes à chaleur et des CTA, bouches d’aération.

Les Centrales de Traitement de l’Air disposent d’une alarme en cas de panne pour une intervention du prestataire.

Point sur les visières : la DR précise qu’il y aura une dotation par agent en contact avec des usagers  (il n’y aura donc pas de rotation de visière entre agents). Environ 2500 visières seront livrées.

RH : une nouvelle note RH est prévue pour les situations RH à compter du 2 juin 2020

 

Le DR rappelle que ce sera une montée en charge progressive et une « période de test ».

Le GO/No GO est prévu pour le 18 mai et un reporting journalier des sites sera fait (qui ne vaudra pas GO/NoGO quotidien).

 

Votes :

Abstentions : UNSA, SNAP et CFE-CGC Métiers de l’Emploi

CONTRE : CGT, SNU

Ne Participe Pas au Vote : FO et CFDT

 

Déclaration de la CFE-CGC Métiers de l’emploi :

Nous saluons la qualité du travail fourni par les équipes pour la production de ce document national dans un laps de temps si court. Les kits sont d’une facture tout autant qualitative.

En revanche, nous souhaitons vous alerter une nouvelle fois sur la situation des managers de proximité.

L'épidémie de Covid-19 a changé nos vies du jour au lendemain. Elle a complétement bouleversé nos organisations de travail et nos repères professionnels. Cette crise génère du stress, de l’anxiété et elle a certainement des impacts psychologiques chez nos collègues, qu’ils aient été exposées ou non directement à cette situation traumatique.

Avec le dé confinement et la reprise progressive d’activité, il va falloir réapprendre à travailler ensemble tout en faisant face à de nouvelles peurs.

Pour la CFE-CGC Métiers de l’emploi, il est extrêmement important que tout soit mis en œuvre pour protéger l’ensemble du personnel du stress, et des angoisses durant cette nouvelle phase.

Nous vous avons alerté sur la situation d’épuisement et de stress que vivent les managers de proximité. Après avoir été dans l’obligation de tout réorganiser pendant le confinement, ils doivent maintenant déployer le Plan de Reprise d’Activité, réorganiser le travail, réorganiser les sites,  tout en étant accompagnant et répondant aux doutes et aux craintes de leurs agents.

Les responsables et les managers sont confrontés eux aussi aux mêmes facteurs de stress que leurs agents et aux mêmes doutes. Ils ont les mêmes craintes mais surtout ils ont une pression supplémentaire due à leur niveau de responsabilité. 

Il est donc extrêmement important :

  • De mettre en place de réelles mesures d’accompagnement à la mise en œuvre du PRA et à la décision, d’identifier les personnes ressources dans les régions.
  • De ne pas multiplier les reportings, les tableaux et autres suivis d’activité le matin pour le midi mais de se concentrer sur l’essentiel avec le respect du temps de chacun.
  • De prévoir un dispositif d’écoute pour répondre aux inquiétudes sur la situation, permettant ainsi à chacun d’exprimer ses sentiments mais aussi poser des questions sur la gestion des équipes.

La CFE-CGC Métiers de l’emploi veillera à ce que les managers ne soient pas les oubliés de cette période qui exige plus que jamais courage et cohésion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :